Magazine N° 14 - Alerte à la badiane

Alerte à la badiane

Contamination de lots d'anis étoilé (badiane de Chine) et risque convulsif.

Des cas d"intoxication par de la badiane du Japon, contaminant des lots de badiane de Chine, ou anis étoilé, ont été signalés dans plusieurs pays, dont la France. Ces intoxications ont été notamment à l'origine de crises convulsives.

Le badianier de Chine est un arbuste, dont le fruit (badiane de Chine ou anis étoilé chinois ou Illicium verum) est d'usage courant (thérapeutique ou alimentaire). La badiane de Chine entre ainsi dans la composition de plusieurs médicaments à base de plantes autorisés en France. Elle est disponible telle quelle en pharmacie de ville pour la réalisation d'infusions médicinales. Elle est également distribuée par le commerce d'alimentation, en tant qu'arôme à infuser, notamment dans certaines préparations (mélangée à de la cannelle) pour vin chaud.

La badiane du Japon (Illicium anisatum ou Illicium religiosum), contient naturellement des alcaloïdes toxiques pour le système nerveux central. Sa consommation peut être à l'origine de convulsions. En France, l'utilisation de la badiane du Japon n'est autorisée ni en alimentation, ni en médecine.

Les fruits entiers des deux badianes sont facilement distinguables. Par contre, lorsque les préparations sont en poudre, la présence de badiane du Japon ne peut être détectée visuellement.

Badiane du Japon (toxique)Badiane de Chine (anis étoilé)

Des cas de convulsions ont été signalés en Espagne et aux Pays-Bas par le Système européen d'alerte rapide pour l'alimentation. En France, plusieurs cas ont été rapportés par le système de pharmacovigilance, ainsi que par un centre antipoison (Strasbourg) : Deux intoxications sont survenues après ingestion d'infusion médicinale de badiane chez de très jeunes enfants, deux autres chez des adultes ayant consommé un vin chaud préparé, en excessive concentration, avec un mélange aromatique du commerce " pour vin chaud " à base de cannelle et de badiane.

L'évolution a été favorable pour tous les patients. Dans ces différents cas, il a été retrouvé une substitution partielle de la badiane de Chine par de la badiane du Japon. Cette substitution serait liée à la pénurie dont fait actuellement l'objet la badiane de Chine.

En conséquence, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSaPS) a retiré du marché, le 16 novembre 2001, 15 lots de produits de santé et médicaments identifiés comme contenant un mélange de badianes de Chine et du Japon. D'autres contrôles sont en cours afin de détecter d'éventuels autres produits renfermant de la badiane du Japon.

Compte tenu des investigations en cours et dans l'attente de contrôles supplémentaires permettant de garantir la qualité de la badiane de Chine distribuée en France, l'AFSSaPS a suspendu la délivrance des produits contenant de la badiane sous forme de plantes pour tisane (vrac, sachet-dose) et de poudre de plante (gélules) disponibles en pharmacie. (liste des spécialités pharmaceutiques et produits officinaux contenant de la badiane sur le site de l'AFSSaPS )

Le Ministère délégué à la santé (Direction générale de la santé), recommande également, dans l'attente d'investigations supplémentaires menées par les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, aux consommateurs qui détiendraient de la badiane sous forme de préparation pour infusion, ou encore de mélanges d'épices aromatiques pour vin chaud de ne pas la consommer. S'ils détiennent des fruits entiers, les consommateurs sont invités à ne pas les consommer, sauf, si après l'avoir reconnue, la badiane du Japon a été éliminée. La badiane de Chine, par elle-même, ne présente pas de risque pour la santé.

[ce dossier complète les informations et mesures exposées dans le communiqué de presse de l'AFSSaPS du 26 novembre 2001]

Source : Direction générale de la santé
Bureau de l'alerte et des problèmes émergents,SD5B
8, av. de ségur 75007 Paris